Besançon: une ville à découvrir


 

Les élèves de 3blf sont allés visiter la ville de Besançon, une des villes françaises parmi les plus importantes.

Avant de découvrir cette ville, il faut connaitre les éléments qui la caractérisent tout comme son histoire.

Besançon est une commune de l’Est de la France, préfecture du département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté. Située en bordure du massif du Jura, elle est entourée de collines et est traversée par le Doubs.

Elle a joué un rôle très important à l’époque gallo-romaine sous le nom de Visontio.

Elle a été choisie par Jules César parce qu’elle était facile à défendre et qu’elle bénéficiait d’ une position stratégique.

Elle était dotée d’une citadelle fortifiée par Vauban au XVII siècle.

Si on visite la ville on peut admirer la Porte Noire : elle est ainsi appelée parce qu’ au  Moyen Age elle a commencé à noircir à cause des intempéries et des années. 

Elle a été construite pour remercier Marc Aurèle d’avoir libéré la France des Barbares.

Les bisontins les plus célèbres sont Victor Hugo et les frères Lumières : ce sont des personnalités très connues comme peuvent l’être Alessandro Manzoni et Ugo Foscolo en Italie.

Mais Besançon est surtout connue comme la capitale d’horlogerie à laquelle on a consacré un musée.

Le Palais Granvelle abrite ce musée, palais construit par Nicolas Granvelle, un homme proche de Charlemagne.

La visite de ce musée nous permet d’observer les progrès accomplis par l’’horlogerie au fil des ans.

Dans le passé, la montre, bien en vue, soulignait le rang social des gens.

On utilisait autrefois les cadrans solaires qui étaient positionnés sur les bâtiments publiques.

Les cadrans solaires sont formés d’une boussole pour s’ orienter correctement et avec précision. 

On construit successivement des sabliers en verre ou cristal.

‘ Les horloges étaient formées de 3 éléments importants : l’élément moteur, le rouage et l’échappement.

Besançon est devenue capitale de l’horlogerie parce qu’elle dépendait de l’ Angleterre et de la Suisse. On a donc décidé de construire des écoles pour la formation des artisans horlogers.

Le musée est très grand et la visite très intéressante grâce à la complicité du guide. On ne s’y ennuie pas.

Amateur d’horlogerie, n’hésitez pas à visiter le musée .

 

Previous La prof Frosina si racconta: “Ho visitato solo il 9% del mondo”
Next Besançon: una città tutta da scoprire

No Comment

Leave a reply

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *